La Bretagne vue par Pudlowsky

"Anamorphose"

Travaillant sur la critique à paraitre du restaurant le Saint Placide, voilà que nous tombons (encore) sur une des perles dont Gilles Pudlowsky a le secret. Et si d’habitude, nous laissions couler, cette fois-ci et vu que personne n’a à priori décidé d’enfiler l’armure; nous allons défendre dame Bretagne.
Voilà donc ce que l’on peut lire sur le site de Gilles Pudlowsky.

Bref, si vous connaissez mieux en Bretagne, entre Fougères et Dinan, entre Pontivy et Morlaix, que ce qui est proposé dans le sobre décor de cette ancienne gare de tramway revue en table cosy et lumineuse, prévenez-nous, on arrive illico!

Source

Charmante vision d’un Bretagne anamorphosée qui n’existe que dans la tête du critique.
En effet si l’on se prête au petit jeu de l’exégèse nous obtenons le résultat suivant:
Après avoir posé le cadre: La Bretagne, Mr Pudlowsky en définit les contours entre Fougères et Dinan, entre Morlaix et Pontivy. Ce qui nous donne littéralement ce magnifique résultat.

On cherche encore au M.I.T le sens de cette carte

C.Q.F.D

La logique aurait plutôt voulu que pour délimiter une zone, on relie par pair les points diametralement opposés, ce qui nous aurait donné “Entre Dinan et Pontivy, entre Morlaix et Fougères”. Nord/Sud Est/Ouest au moins là on commence à comprendre quelquechose.
La logique maintenant remise sur ses pieds, reste donc à s’interesser au fond: La Bretagne définit par Gilles Pudlowsky, que voici fièrement.

La Bretagne vu par Gilles Pudlowski

A tous ceux qui vivent à moins de 80 kms des côtes et qui pensaient être en Bretagne Mr Pudlowsky vous dit: Dommage.
A toi qui passe le bac cette année et qui grâce à Gilles Pudlowsky vient d’apprendre que Morlaix était la dernière ville à l’ouest, avant la mer d’Iroise et l’océan Atlantique, nous te disons: bonne chance pour les repêchages de géographie.
Et à tous ceux qui ont la chance de vivre entre Morlaix et Fougères et entre Dinan et Pontivy: Bien joué! vous habitez effectivement en Bretagne mais dans une Bretagne de la taille d’un département. Merci Tonton Pudlo.
Si de la superbe d’antan, il demeure encore de temps en temps quelques bonnes critiques (trop rares), ces dernières années auront vu s’égrener les erreurs et approximations comme on égrene un chapelet.

Pour toute question relative à la géographie gastronomique, ne faites surtout pas comme Francis Reggio et Gérard Moltès qui actuellement sont toujours entrain de chercher une bonne table en Afrique sur les conseils avisés de Mr Pudlowsky.

La Bretagne vue par Pudlowsky

par Feed/Me
0